top of page

L'ortie une alliée redoutable

Dernière mise à jour : 25 mars 2023



Souvent l'ortie nous ennuie. Elle pousse dans nos parterres de fleurs ou nos carrés de laitues. Nous aimerions qu'elle disparaisse de nos jardins. Mais est-ce vraiment une bonne

idée ?


L'ortie pousse là où la terre est trop riche en azote. Rudolph Steiner* disait « L'ortie rend le sol raisonnable. Certes elle est désagréable à cueillir sans gants. Mais elle présente de nombreux avantages et peut nous aider dans bien des domaines domestiques.

Beaucoup connaissent le purin d'ortie au jardin qui soignent les plantes et les nourrit. Mais l'ortie a également servie de fourrage pour les animaux pendant très longtemps et de fibre textile depuis des millions d'années.

Elle se prépare comme la fibre de chanvre et donne un tissu très fin et soyeux. Les bandelettes des momies dans les pyramides égyptiennes étaient tissées avec de la fibre d'ortie car c'est la fibre qui résiste le mieux à l'humidité. Elle a des propriétés insecticides, fongicides et anti bactérienne.

Voici un extrait du livre de Bernard Bertrand 'Les secrets de l'ortie' qui explique comment on fait de la fillasse d'ortie :

« Récoltez les orties en août et septembre. On est sûr qu'elles sont mûres lorsque les feuilles sont fanées, que les tiges sont jaunâtres ou rouge pâle et que les graines se détachent de leur enveloppe. On coupe les tiges au raz du sol, sans arracher les pieds. On les fait sécher pendant 2 jours pour que tombent les feuilles. On les lie ensuite en bottes et on les met à rouir dans une eau claire pendant 6 ou 7 jours. Après le rouissage on fait sécher. Puis la tige est soumise au teillage ou broyage à la broye, avant d'être peignée au seran.

La fillasse obtenue est stockée dans un lieu sec jusqu'au filage. »


Bernard Bertrand explique comment faire des liens solides avec l'ortie qui serviront au jardin. Il faut couper les tiges, vous les débarrassez des tiges secondaires et des feuilles et avec votre ongle vous ouvrez la tige en deux ou en quatre. Vous tressez ou vous torsadez ensuite les brins obtenus. Ces liens très solides vous serviront à attacher tomates ou haricots aux tuteurs.


L'ortie en teinture

J'utilise l'ortie en teinture. Toutes les parties de la plantes peuvent être utilisées. En fonction des parties utilisées et de la saison, on obtient des couleurs qui vont du jaune vif au beige en passant par le vert olive avec un bain de nuançage.


Outre le textile l'ortie est une plante médicinale, mais aussi délicieuse en cuisine. Pourquoi ne pas garder un carré d'orties dans son jardin ? C'est un légume que l'on n'a pas besoin de cultiver !

Voici une recette de gratin d'ortie que je fais souvent :

Coupez de jeunes pousses d'orties (200g), les laver et les mettre à blanchir quelques minutes dans de l'eau bouillante. Les hacher. Faire une béchamel épaisse, ajouter du comté râpé de la muscade et du poivre et sel. Mélanger les orties à la béchamel. Mettre dans un plat allant au four ajouter du comté râpé sur le dessus et enfourner Thermostat 180 pendant 20 mn. Ensuite régalez vous !


Pour aller plus loin sur la connaissance de l'ortie :

'Les secrets de l'ortie' Bernard Bertrand collection Le compagnon végétal


*Rudolph Steiner : antroposophe suisse du début du XXème siècle


Christine Delbove

Comments


bottom of page