Le feutre une drôle d'histoire



Le feutre pourrait un des matériaux les plus anciens de l'humanité. Ses origines remontent au moins au néolithique.

Les fouilles de Catalhäyük en Anatolie ( Turquie) ont dévoilé une tenture murale datant de 6400 ans avant J.C. Au Danemark des fragments de feutre datant de 1400 à 1200 ans avant J.C. Ont été retrouvés. A l'âge du Bronze on savait déjà associer les techniques de feutrage et de tissage pour faire des casquettes. En Russie, dans les montagnes de l'Altaï qui forment la limite avec la Mongolie, on a retrouvé dans des tombes gelées des pièces de feutre datant du V ème siècle avant J.C. : des coiffes, des chaussures, des couvertures. En Chine également des fragments très anciens furent découverts. Mais on pense que l'origine du feutre serait encore plus ancien et pourrait remonter à plus de 100 000 ans avant J.C.

Au paléolithique, l'homme, pour fuir le froid, se serait couvert de fourrures d'animaux. Il aurait pu de cette façon découvrir le feutre. En effet on voit parfois des toisons de moutons feutrées avant même qu'ils soient tondus. Le mélange du suint, sur une pluie froide puis le soleil ou la chaleur de la bête provoque la formation du feutre. Il suffisait à l'homme de reproduire cette technique naturelle, comme nous le faisons encore aujourd'hui.

Le feutre convient parfaitement au mode de vie nomade. Il est résistant, léger, imperméable et isolant. C'est pourquoi on le retrouve dans beaucoup d'usages domestiques en Asie Centrale et Occidentale.

En Europe, on l'a surtout utilisé pour faire des chapeaux. En particulier le feutre de laine et celui de poil de lapin sont la base de nombre de chapeaux.

En Amérique, ce serait les colons européens qui l'aurait implanté.

Des techniques qui ont évolué :

Le feutre est issu d'un amalgame plus ou moins aléatoire de fibre non filées. Chaleur, humidité et frottement font le reste. Tous les poils d'animaux qui peuvent s’agglomérer sont utilisables dans le feutre. Et bien sur chaque communauté humaine s'est servie de ce qu'elle trouvait à proximité : laine de mouton, poil de chameau, alpaga etc.

Le feutre industriel était utilisé à la place du non tissé. Le feutre est plus onéreux mais certaines de ses propriétés le rende irremplaçable encore aujourd'hui.

On fait désormais du feutre industriel aiguilleté. Il sert par exemple à recouvrir les murs pour une isolation phonique.

Le feutre traditionnel a fait son retour en force dans les sociétés occidentales depuis les années 80 car c'est une matière propice à la créativité artistique. Ainsi nombre de designer textiles l'utilisent tant pour l'habillement que pour l'ameublement ou le costume de scène.

Posts récents

Voir tout