Tondeur un métier


Chaque année il faut tondre les moutons pour différentes raisons. La tonte se pratique aux forces ou avec une tondeuse électrique. Le tondeur est un homme de métier ou un éleveur qui a appris à tondre.

C'est en général au printemps que l'on débarrasse le mouton de sa laine, juste avant les grosses chaleurs. Il s'agit d'éviter toute sorte de parasites comme les tiques ou les poux. Mais désormais, le parasite le plus redoutable est la ponte de larves par des mouches qui provoquent des myases. C'est à dire des infections cutanées dues au fait que les larves cherchent à pénétrer sous la peau.

La tonte sert aussi à débarrasser le mouton d'un épais manteau de laine qui repousse tous les ans et qui l'encombrerait pendant les grosses chaleurs.

Ce manteau renouvelable a, depuis tous temps, servi à habiller l'homme.

Les tondeurs sont des professionnels, parfois intermittents, mais très souvent à plein temps. Certains tondeurs font un autre métier et ne vont sur les chantiers de tonte que lors de la grosse saison dans leur région.

Mais bien souvent le tondeur professionnel n'hésite pas à faire de nombreux kilomètres et même parfois à se dépayser pour avoir du travail toute l'année. En fonction des régions et de certaines pratiques d'élevage, la saison de tonte peut s'étaler. De plus lorsque la saison des brebis est terminée, c'est celle des agneaux de l'année qui arrive.

Les tondeurs sont en général des mordus de leur métier et lorsque la saison se termine en France, certains n'hésitent pas à faire un saut en Italie, en Écosse, voir en Nouvelle Zélande pour continuer la tonte, assister à des concours et allier l'utile à l'agréable.

La plupart des tondeurs sont formés en France par l'ATM (l'Association des Tondeurs de Moutons) qui propose des stages d'apprentissage à la tonte.


Il existe plusieurs catégories de tondeurs . Ceux n'effectuant que la tonte. Ils sous traitent directement avec l'éleveur. Les tondeurs effectuant le transport de la laine pour l'emmener chez un négociant. Les tondeurs qui sont eux même négociants. Ils achètent la laine à l'éleveur et l'entreposent chez eux pour ensuite la négocier à un lavage ou un autre marchand qui l'enverra à l'export.


Pour plus de renseignements sur la laine et sur le métier de tondeur, n'hésitez pas à vous abonner à la revue « Déshabillez-moi » publiée par l'ATM. Cette revue semestrielle est une mine d'or de renseignements sur la laine, le tri et bien d'autres choses.

contact : Aline Baumann alinebaumann@gmail.com.

11 vues0 commentaire